Les 5 règles d’or pour une PLV efficace.

Même si la tendance est au commerce digital, le présentoir reste le support à privilégier pour mettre en valeur un produit. Dans le point de vente, ultime lieu pour la décision d’achat, la PLV reste un outil fortement plébiscité par les industriels et les distributeurs pour dynamiser les rayons et doper les ventes.

Les présentoirs ont en effet un réel impact sur les consommateurs : plus d’un shopper sur 3 les remarque et se laisse séduire par la présence des dispositifs PLV. Ces derniers contribuent ainsi largement par leur impact, à augmenter et orienter les ventes en magasin au moment décisif de l’acte d’achat.

Deux grands types de présentoirs existent et peuvent cohabiter :
. Le présentoir de comptoir : support idéal pour mettre en valeur votre produit dans un espace réduit.
. Le présentoir de sol : support à favoriser pour stocker, promouvoir efficacement vos produits et services, et accélérer leur achat.

Quelle que soit la solution retenue, 5 principes (simples mais essentiels) sont à respecter pour réussir son projet de PLV et de marketing au point de vente.

  1. Bien définir le but de l’opération en amont
    Tout projet doit être anticipé ! Selon la PLV retenue, un délai de trois à quatre mois avant la mise en place en magasin est à prévoir. La réalisation d’un prototype nécessite déjà trois semaines en moyenne et la production, six semaines. Et puis, avant même d’amorcer le projet avec le partenaire choisi, il faut avoir défini clairement l’objectif du présentoir, qu’il soit de sol, de comptoir, stockeur ou pas, temporaire ou permanent.
    La règle du 10-5-1 peut alors servir de base : à 10 mètres, la PLV permet de générer du trafic ; à 5 mètres, elle va clarifier et segmenter l’offre ; à 1 mètre, elle distingue le produit de ses concurrents !
  2. Privilégier le pratique à l’esthétique
    Un discours clair est un discours efficace ! Sans pour autant négliger l’aspect esthétique, les considérations pratiques prévalent : ne pas dépasser 1,80 mètre pour être facilement vu, s’adapter au positionnement dans le magasin et à son environnement, être lisible et compréhensible rapidement par la clientèle …
  3. Partager le projet en interne
    Lors de l’élaboration de la PLV, il est primordial de partager le projet en interne pour l’optimiser ! Marketing, Finance, Achats ou Commercial … tous sont des alliés précieux pour gérer au mieux le suivi de la PLV, de la création à l’implantation.
  4. Placer le produit au cœur du briefing
    Clé de voûte du dispositif, la création de la PLV exige un solide briefing ! Celui-ci doit être le plus précis possible. Il doit par exemple intégrer la quantité de produits qui seront présents sur le meuble, les prix auxquels ils seront proposés dans le cadre d’une campagne promotionnelle, la charte graphique pour bien saisir les valeurs de la marque … Côté budget, il faut veiller à préciser séparément chacun des postes de coûts (création, matériaux, production, transport, etc.).
  5. Gérer la livraison
    Une PLV réussie, c’est une PLV bien installée dans le Point de Vente !
    Cette dernière étape, la partie logistique doit également être anticipée ! Un code EAN ou un descriptif sur l’emballage aidera à sa bonne réception et son installation. Pour bien préparer le terrain, il est préférable d’informer le distributeur en amont sur le nombre de palettes et le poids du ou des colis qu’il va recevoir. Dans l’idéal, l’équipe commerciale ou des installateurs participeront à l’installation des PLV.

Maintenant à vous de jouer !

Partager cet article :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
autres articles

Si la PLV reste le moyen de communication préféré des Français en point de vente, le secteur génère néanmoins 100.000 tonnes de déchets par an en France ! Face à ce constat, l’éco-conception des PLV est devenue un enjeu majeur pour tous les acteurs du Retail....
  • En savoir plus

D’après les études, 76% des décisions d’achat sont prises dans le rayon. Au vu de ce chiffre, on comprend très vite l’intérêt du merchandising dans les magasins. Pourtant, il existe encore des marques et des points de vente qui minimisent la présentation et la...
  • En savoir plus

Aujourd’hui, l’appréciation de l’enseigne ne suffit plus. Le point de vente physique joue désormais un rôle fondamental sur le processus d’achat. Cela est particulièrement remarqué sur les achats plaisir ou d’impulsion qui sont d’ailleurs deux fois plus nombreux...
  • En savoir plus

Dans la grande distribution, le meuble de caisses est l’élément central du magasin. C’est la zone à travailler pour éviter les principaux irritants pour les consommateurs que sont l’attente et l’angoisse du paiement, mais aussi à privilégier pour interagir avec les...
  • En savoir plus