Quelle PLV pour quel type de Point de vente ?

Quelle PLV pour quel type de Point de vente ?

Le marketing point de vente regroupe l’ensemble des outils et solutions déployées sur un point de vente qui permettent d’augmenter son efficacité commerciale. Ses objectifs sont de développer le trafic, fidéliser, augmenter la conversion et le panier moyen, favoriser l’expérience d’achat …

La bonne utilisation de tous ces moyens représente une réelle valeur ajoutée à ne pas négliger pour mettre en valeur de votre offre, vos produits, vos promotions ou nouveautés …

Vous vous poser des questions avant de travailler sur votre prochaine campagne in-store ? Vous ne savez pas quelle PLV choisir ?

PILOTES PLV vous informe sur les principaux types de présentoirs et attire votre attention sur l’importance de bien prendre en compte la typologie de vos points de vente et leurs contraintes, et de bien choisir les matériaux.

Bien choisir son support PLV.

La PLV reste le support préféré [Source : étude POPAI France] des Français ! La PLV est efficiente pour mettre e avant vos produits, guider le choix des shoppers, et surtout, stimuler l’acte d’achat. Multiforme, elle se décline en à l’infini : posée au sol, accrochée au mur, disposé sur un comptoir, en devant des caisses, en linéaire, en tête de gondole, en allée centrale ou bien encore en vitrine …

Le présentoir sera le dernier point du contact du consommateur avec votre campagne de communication sur une offre, une nouveauté ou sur votre marque, par la diffusion d’un message et la mise à disposition immédiate des produits. Il s’inscrit dans une démarche globale et doit satisfaire à votre objectif : développer les vente, lancer un produit, gagner en visibilité, mettre en avant une innovation …

Point de départ de votre campane in-store une fois votre objectif défini : choisir le support adapté à vos objectifs puis de le concevoir à votre image.

PLV, présentoirs de sol, présentoirs de comptoir, mobilier retail, merchandising ... quel support choisir ?

Parmi la grande famille appelée de manière générique PLV, citons :

• Les présentoirs : de sol ou de comptoir, stockeur, glorifier, distributeur, sommelier, rappel de marque, îlots, vitrines …

• Les solutions pour linéaires : merchandising, cross-merchandising, habillage catégoriel, kakemono, fronton, boutique lumineuse, meuble TG, meuble de caisse, self check out …

• Le mobilier retail : bergerie, animations de vitrines, EDG, gondole maquillage, testeurs, corner de marque …

• Les présentoirs connectés et solutions digitales : meuble connecté, linéaire connecté, borne tactile, tablette …

Pour autant, le seul choix du support ne suffit pas toujours à le rendre efficace.

Pour qu’une PLV remplisse ses objectifs, il faut aussi et surtout qu’elle soit adaptée à votre réseau de distribution ! Bien implantée en magasin, elle attira l’œil de la clientèle et suscitera son intérêt.

La prise en compte de la typologie des magasins et de leurs exigences (surface, implantation, situation) dans la conception d’un présentoir PLV est essentielle.

Bien concevoir ses PLV selon la typologie des points de vente.

La réalité du terrain est sans appel : les codes de la PLV sont différents selon que vos produits sont destinés à la grande distribution (supermarché, hypermarché, grande surface spécialisée) ou au retail.

Aussi esthétique soit-elle, votre PLV risque de passer à la trappe si le distributeur considère qu’elle est inadéquate avec l’espace de vente (un présentoir XXL dans un petit commerce) ou sans rapport avec les opérations commerciales en vigueur (une série de présentoirs standards en période de Noël par exemple).

Aussi esthétique soit-elle, votre PLV risque de passer à la trappe si le distributeur considère qu’elle est inadéquate avec l’espace de vente

On ne conçoit pas non plus de la même manière une PLV destinée à un magasin professionnel, dont l’exigence de contenu technique et informatif est forte, et une PLV pour la grande distribution ou le retail, pour laquelle on accordera plus d’importance à l’originalité et au visuel.

De même que les attentes en matière de solidité et de résistance qui diffèrent entre un présentoir placé en vitrine d’un commerce de proximité et un présentoir implanté en tête de gondole d’un hypermarché.

Et puis, dans l’objectif de réduire la quantité de matière utilisé (c’est plus responsable, mieux pour la planète et les budgets), le choix des matériaux est déterminant tant que la PLV répond aux fonctionnalités pour laquelle elle a été conçue. Le poids des produits présentés, ainsi que les contraintes d’utilisation sont à prendre en considération dans l’élaboration de la structure, des assemblages et des matériaux.

Il est également important que le shopper puisse saisir le produit en toute confiance, sans crainte de faire tomber les autres produits, dans une PLV qui reste quoi qu’il arrive dans un très bon état, même après avoir été vidé et réapprovisionné plusieurs fois.

Qui doit les transporter jusqu’aux points de vente? Qui va s’occuper du montage?

Assurez-vous auprès du fabricant qu’ils ne perdront pas trop de temps à accomplir cette tâche, qui ne comporte aucune valeur ajoutée. Peut-être est-il même plus rentable d’opter pour un modèle plus cher, mais plus rapide à installer.

Le conditionnement « à plat » d’une PLV permet de réaliser des économies considérables sur les coûts logistiques (stockage, transport, …). Attention, à fournir ces PLV avec une notice d’assemblage.

Les présentoirs en carton sont fragiles et nécessitent un assemblage minutieux. En comparaison, le plastique est plus difficile à dégrader. Pour assembler correctement le bois, une certaine délicatesse est nécessaire. Le métal a ses propres difficultés lorsqu’il s’agit de facilité d’assemblage. Bien qu’ils soient difficiles à dégrader, les présentoirs en métal demandent plus d’effort physique pour être assemblés. Les présentoirs en bois et en métal sont plutôt lourds, ce qui peut augmenter les frais de port.

Autant de points à bien réfléchir en amont ! Le chapitre suivant complétera expertise.

Bien choisir les matériaux utilisés.

Bois, métal, plastique, plexi, verre, carton, corde … La matière est un vecteur de qualité et d’émotion.

Des matériaux bien choisis, ancrent l’ADN de votre produit ou de votre marque, et plongent immédiatement le shopper dans votre univers et apportent une touche d’authenticité.

Bois, métal, plastique, plexi, verre, carton, corde … La matière est un vecteur de qualité et d’émotion.

Leur choix répondra à l’univers de vos produits (alimentation, boisson, parfums, cosmétiques, maison, bricolage …) à vos objectifs et aux spécificités imposées par le contexte :

• durée de vie prévue en magasin, pérennité, matériel temporaire ou permanent,
• positionnement et image marque : petits prix au très haut de gamme,
• contraintes de résistance et de poids des produits à présenter,
• spécificités d’implantation : intérieur ou extérieur, milieu humide ou milieu sec …
•  respect des normes ERP et des normes environnementales,
• éco-conception et fin de vie (facilité de séparation des matériaux pour favoriser le recyclage)
• en mobilier commercial et présentoirs, tout est possible … ou presque.
• la lumière intégrée attire l’œil et sublime vos produits !

Pour aller plus loin sur le choix des matériaux, lisez notre article « QUELS MATÉRIAUX CHOISIR POUR VOS PLV ? »

De plus, il est aussi facile d’éco-concevoir que de concevoir un projet. Même volumineux, même complexes, pérennes, multi-matériaux et avec plein d’éclairage, il est toujours possible d’éco-concevoir vos PLV, présentoirs et mobilier commercial. Pensez-y. Chez PILOTES PLV, nous le faisons déjà.

PLUS : Rappel des 5 principes fondamentaux à respecter pour réussir son projet de PLV.

1- Anticiper son projet !
Un délai de trois à quatre mois avant la mise en place en magasin est à prévoir. La réalisation d’un prototype nécessite déjà trois semaines en moyenne et la production, six semaines.

2- Privilégier le pratique à l’esthétique.
Sans pour autant négliger l’aspect esthétique, les considérations pratiques prévalent : s’adapter au positionnement dans le magasin et à son environnement, être lisible et compréhensible rapidement par toute la clientèle …

3- Partager le projet en interne.
Il est primordial de partager le projet en interne pour l’optimiser ! Marketing, Finance, Achats et Commercial … tous sont des alliés précieux pour gérer au mieux le projet, de la création à l’implantation.

4- Placer le produit au cœur du briefing.
Clé de voûte du dispositif, la création de la PLV exige un solide briefing ! Celui-ci doit être le plus précis possible. Il doit par exemple intégrer la quantité de produits qui seront présents sur le meuble, les prix auxquels ils seront proposés dans le cadre d’une campagne promotionnelle, la charte graphique pour bien saisir les valeurs de la marque …

5- Une PLV réussie, c’est une PLV bien installée dans le Point de Vente !
La partie logistique doit également être anticipée. Un code EAN ou un descriptif sur l’emballage aidera à sa bonne réception et son installation. Pour bien préparer le terrain, il est préférable d’informer le distributeur en amont sur le nombre de palettes et le poids du ou des colis qu’il va recevoir, et d’accompagner vos présentoirs d’une notice de montage et d’installation. Dans l’idéal, l’équipe commerciale ou des installateurs participeront à l’installation des PLV.

Partager cet article :
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
autres articles

Depuis 20 ans, nous déployons notre imagination et notre expertise pour vous aider à développer votre communication en point de vente et sublimer vos produits en magasin. Nous aimons notre métier, et nous engageons à 100% à vos côtés en vous accompagnant à chaque...
  • En savoir plus

Exceptionnellement, sur ce blog, nous allons vous parler de nous. Nous allons vous raconter d’où vient notre nom, PILOTES PLV. Que l’histoire commence … Il faut remonter à 1996, quand on recherchait un nom pour l’entreprise. Jacques Dedeine [le père de Charlotte...
  • En savoir plus

L’aménagement d’un point de vente répond à certaines règles précises de merchandising pour interagir avec le shopper et l’inciter à acheter. Cette approche est fortement liée au marketing puisqu’elle cherche à optimiser la présentation des produits en les...
  • En savoir plus

Dans la grande distribution, le meuble de caisses est l’élément central du magasin. C’est la zone à travailler pour éviter les principaux irritants pour les consommateurs que sont l’attente et l’angoisse du paiement, mais aussi à privilégier pour interagir avec les...
  • En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.